© 2023 by Le grand Dép'Art. Proudly created with Wix.com

  • Facebook App Icon

Le premier entretien culturel avec la Cocotte Culturelle brestoise !

June 27, 2017

Bonjour !

Voilà le premier des tous premiers entretiens culturels effectué à Douarnenez dans le cadre du grand dépART .

 

 

Dans cet article j'ai voulu faire découvrir l'association La Cocotte Culturelle, Votre panier culturel brestois qui a créé, en s'inspirant des paniers de légumes des AMAP, une distribution de paniers culturels. Ces paniers trimestriels sont constitués de différentes oeuvres (au minimum 4) réunissant cinéma, spectacle vivant, musique, littérature et art pictural.

Entretien avec Marie, de La Cocotte Culturelle brestoise, le 16 juin 2017 (à Douarnenez):

 

Quel est le but de La Cocotte Culturelle brestoise ?

           " C'est de promouvoir la culture, soutenir les artistes brestois et permettre aux publics de (re)découvrir la culture d'une autre manière. Les personnes qui viennent chercher leurs paniers à la soirée peuvent rencontrer les professionnels et les artistes. A travers cette démarche, nous souhaitons créer un lien entre eux. Très souvent et pour citer un exemple, lorsque tu vas voir un spectacle, généralement, tu rentres chez toi après. Or, c'est tout aussi intéressant de rencontrer l'artiste et de savoir comment il a monté son spectacle, comment ça se passe au niveau des décors...

           Une de nos volontés est de briser la frontière entre artiste et spectateur, et ce, dans une ambiance de rencontre et de convivialité. C'est pour cela que nous intégrons des bonus dans les paniers culturels. Ce sont des offres gratuites et/ou exclusives en plus des oeuvres permettant aux souscripteurs de bénéficier de petits plus culturels. Pour la première cocotte culturelle, il y avait une initiation à la guitare. Mais cela peut être la visite d'un théâtre, assister à une répétition, une rencontre littéraire ..."

 

Comment travaillez-vous ?

           "Nous sommes cinq bénévoles et nous nous occupons de ce projet associatif en parallèle de nos emplois depuis octobre 2016. Chacune est référente d'un pôle artistique (cinéma, musique, spectacle vivant, art pictural et littérature). Cette répartition permet de prospecter l'offre culturelle brestoise avant d'en parler entre nous et de décider de la programmation. En plus, nous nous répartissons la communication, la diffusion, les relations avec les artistes et partenaires, la gestion administrative et financière."

 

Je ne connaissais pas du tout ce concept, comment vous est venu l'idée ?

           "Les paniers culturels se développent depuis plusieurs années en France (Lille, Nantes, St-Brieuc, Marseille) ainsi qu’en Suisse et au Luxembourg. C’est grâce à Laudine Verbraeken, qui a créé Kilti (paniers culturels de Lille, Paris et Bruxelles). C'est elle qui m'a fait découvrir le panier culturel lillois où j'ai été bénévole. Lorsque je suis revenue vivre en Bretagne, je l’ai cofondé à Brest (entre Lille et Brest, je l’avais lancé à Rennes avec une autre équipe dont je ne fais plus partie)."

 

Comment est né le projet ? Vous aviez toutes un rapport à la culture déjà avant de monter l'association ?

           "Nous sommes toutes concernées par le milieu culturel, socio-culturel soit par nos métiers soit par nos activités.

Lorsque je suis arrivée sur Brest, c’était pour remplacer Rosemonde, une des membres de l’équipe, lors de son congé maternité, dans une association de cinéma. Au cours d’échanges, je lui ai parlé du panier rennais pour lequel je travaillais à ce moment-là. Elle trouvait le concept super et nous avons constaté que ça n'existait pas à Brest alors que l’offre culturelle est importante. Elle m'a présenté Sandrine, dans le social et le théâtre qui connait Brest comme sa poche, et Fabienne, institutrice et artiste plasticienne. Nous nous sommes toutes rencontrées : cela a duré 5 heures et nous sommes sorties de là en se disant : "On lance un panier culturel à Brest !"

           Nous avions toutes des « casquettes » différentes et complémentaires : cinéma, spectacle vivant, art pictural. Ont suivi le lancement du projet, la création de l'asso, un crowdfounding, un dossier pour une bourse attribuée par la ville de Brest, la création de la Cocotte exploratrice …"

 

Comment vous trouvez les artistes des paniers culturels ?

           "Déjà par nos réseaux et par les recherches que l’on effectue pour la programmation. On y va, on leur envoie un mail, on les appelle, "est ce que l'on peut se rencontrer ? Voilà on vous présente le panier culturel brestois". En général, ça plait beaucoup, ils sont intéressés et nous leur proposons de participer au projet en intégrant leurs œuvres dans les cocottes culturelles.

           Sinon, il y a aussi des artistes qui viennent vers nous par mails pour nous proposer leur travail ou pour proposer des spectacles. On regarde les films, on lit les bouquins, on écoute les musiques, on voit des spectacles, on en parle entre nous avant de sélectionner. C’est génial !"

 

 

Donc vous faite même une sélection ?

           "Ah oui on fait une sélection ! Là, nous avons au moins des oeuvres pour les 4 prochaines cocottes. A la création de l’association, nous avons réalisé une base de données regroupant les structures culturelles, les salles, les artistes, les cinémas de Brest et sa métropole (tout ce qui pouvait exister de culturel). Et puis, le monde culturel est un petit milieu : le bouche à oreille circule."

 

Comment l'information est-elle arrivée jusqu'aux gens ?

          " Grâce à la communication ! Un membre du groupe, Seb R, a entièrement réalisé notre site internet. Nous avons fait un facebook et un twitter, des flyers qu'on distribue dans toute la ville. Une newsletter est en cours de création. La presse, la télé et la radio locale nous ont soutenus grâce à des interviews, émissions et articles pour le lancement."

 

Quel genre de public vous visez avec vos paniers ? Au niveau de leurs prédispositions à l'art et au niveau du territoire ?

           "Déjà, vu que ce sont des artistes brestois et locaux, la plupart des personnes qui achètent une cocotte vivent à Brest ou en métropole. Avec la Cocotte Explo, ça permet aussi à d'autres gens qui sont en France d'avoir un panier culturel, surtout pour ceux qui n'en n'ont pas dans leur ville. Ils peuvent commander en ligne et la reçoivent chez eux. On a eu des Cocottes de Dijon, de Montpellier...

           Nous voulions que les tarifs soient abordables avec des paniers entre 36 et 42 euros et pour qu'un maximum de personnes puissent le commander. Cependant, nous avons conscience que 36€, 38€ et 42€ par paniers (ce sont les prix des différentes propositions), c'est quand même un investissement. Dans un premier temps, notre projet touche des personnes déjà plus ou moins sensibilisées à la culture ou qui arrivent à Brest avec l’envie de découvrir l’offre culturelle."

 

Où est ce que vous faites les soirées de rencontre et remises des Cocottes culturelles ?

           "L'idée, c'est de changer de lieux à chaque remise. Pour la première, nous avons travaillé avec Le Mouton à cinq pattes, un café culturel et citoyen de la Place Guérin. La deuxième, ce sera le 30 septembre à The Roof - La maison de l'escalade de Brest. Nous connaissons déjà les lieux des 3e et 4e remises mais c’est une surprise ! Nous cherchons à travailler avec plusieurs partenaires pour faire découvrir de nouveaux lieux."

 

C'est une sacrée organisation, non ?

           "Oui mais nous sommes organisées ! Surtout que la deuxième cocotte est en septembre et la troisième sera en décembre donc ça va venir vite."

 

Quels sont vos ambitions pour la suite ?

           "Nous voulons élargir l’offre à la métropole brestoise. Pour la 4ème soirée de distribution, ce sera en métropole. Nous souhaitons toucher un public assez large. A long terme, nous allons créer un panier culturel pour le jeune public. Mais aussi pour les petits revenus pour travailler avec les foyers jeunes travailleurs, les centres sociaux, les MJC... Aussi, nous souhaitons créer un lien sur du long terme avec les souscripteurs et artistes des paniers culturels pour « construire une aventure ensemble »."

 

           Le prochain panier peut-être commandé jusqu'au 17 septembre et sera à récupérer le samedi 30 septembre à The Roof - La maison de l'escalade de Brest à 18 heures.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette assocation ou la contacter :

 

Site : https://www.cocotteculturellebrest.com/

Facebook : @lacocotteculturelle.brest

Mail : cocotte.culturelle.brest@gmail.com

 

Merci beaucoup à l'équipe de La Cocotte Culturelle brestoise d'avoir accepté cette rencontre et à Marie d'avoir répondu à mes questions.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Canada

July 3, 2018

1/3
Please reload

Posts Récents

July 3, 2018

February 14, 2018

February 8, 2018

November 12, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square